Qui sommes-nous ?2018-10-09T17:35:13+00:00

Magis, kézako ?

Magis est un mot latin qui se traduit par « davantage ». Il apparaît dans de nombreuses lettres de saint Ignace de Loyola. C’est un mot clé de la spiritualité ignatienne. Magis est une invitation à faire un pas de plus à la suite du Christ, à avancer selon ce que l’on est. Il ne s’agit pas de viser l’excellence mais de creuser davantage en nous, afin de gagner en unité intérieure. C’est une invitation à la créativité et à aller « au large ». Le choix de ce nom traduit bien la tradition spirituelle dans laquelle s’ancre la Maison Magis et la proposition faite à chaque personne qui en franchira le seuil. Ce nom est aussi celui adopté par un nombre croissant d’activités portées par les jésuites à destination des jeunes adultes : le Réseau Magis (France), Casa Magis (Rio de Janeiro), Magis Poland…

Les Jésuites

Le projet est porté par la Compagnie de Jésus.

La Compagnie de Jésus est un ordre religieux catholique fondé en 1540 par saint Ignace de Loyola. Elle comprend aujourd’hui près de 17000 membres présents dans le monde entier, dont 530 travaillent sur le territoire de la Province d’Europe Occidentale Francophone (France, Belgique, Luxembourg, Grèce et Océan Indien).

La Spiritualité ignatienne

Les Exercices Spirituels s’enracinent au cœur de la vie de Saint Ignace. Immobilisé sur son lit par une blessure, alternant lectures pieuses et rêveries chevaleresques, il réalise que les pensées et émotions qui lui viennent ne sont pas anodines. Certaines le poussent vers la vie, d’autres l’engluent dans ses fantasmes et le laissent sec et triste. Dès lors, Ignace ne cessera pas d’affiner ses façons de prier, de méditer, de relire son histoire, afin de mieux ajuster sa vie à la suite joyeuse du Christ. Le livre des Exercices est nourri de son expérience, écrit par Ignace pour aider d’autres chrétiens à trouver leur vocation propre.

En faisant mémoire du passé dans la foi, je peux y lire un chemin, et voir là où Dieu m’a conduit. Toute ma vie est donc l’occasion de rencontrer Dieu, de découvrir sa présence, son action, de le suivre et de le servir.

En me mettant à l’écoute des mouvements intérieurs qui m’habitent (désolation, consolation), la spiritualité ignatienne m’aide à discerner et à choisir, en toute connaissance de cause et par une libre décision, ce que Dieu a choisi pour moi. C’est la rencontre des deux volontés, des deux désirs, celui de Dieu et le mien, qui me conduit au bonheur.

Sur les traces d’Ignace, cette rencontre avec Dieu se produit au plus intime de mon être. La vraie rencontre de Dieu libère et me permet d’unifier ma vie. Tout devient possible lorsque je sais que je suis aimé de Dieu et que j’avance avec son aide.

Demander à Dieu une connaissance intérieure de tout le bien reçu, afin que, je puisse en tout aimer et servir sa divine Majesté.

Ignace de Loyola

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui rassasie et satisfait l’âme, mais de sentir et de goûter les choses intérieurement.

Ignace de Loyola